Comment la banque en ligne a organisé sa riposte aux néo-banques ?

Publié le 18/04/2020
Catégorie : Finance

Au cours de ces dix dernières années, les banques en ligne ont apporté leur lot de changements dans l’univers bancaire. Leurs offres peu coûteuses et accessibles sur le web ont considérablement joué en leur faveur. En revanche, les néobanques ont bouleversé leur épanouissement. Une seule année a suffi à ces arrivistes pour placer la clientèle de leur côté. Bien que leurs offres soient avantageuses, les néobanques présentent toutefois quelques inconvénients, ce qui a permis aux banques en ligne de revoir leurs services et de riposter pour mieux se positionner au premier rang. Tour d’horizon avec Détective-banque sur les services des banques en ligne qui concurrencent directement les néobanques.

Boursorama lance sa carte bancaire « Ultim »

Le marché de la banque en ligne se retrouve majoritairement accaparé par Boursorama Banque. Actuellement, cette filiale de la Société Générale compte plus de 2 millions de clients notamment grâce à sa large gamme de produits. Pour faire face aux néobanques, elle a lancé sa carte bancaire baptisée « Ultim ». Celle-ci a pris de l’avance sur les Revolut, N26 et autres. Il s’agit d’une carte gratuite pouvant être utilisée sans contrainte qui permet à ses utilisateurs de réaliser des transactions bancaires en devises étrangères sans encourir aucun frais supplémentaire. La carte Ultim a fait parler d’elle, en particulier chez les grands voyageurs. Près de 125 000 personnes l’ont déjà adopté pendant les trois premiers mois de sa sortie. Il s’agit sans doute de l’une des offres les plus avantageuses proposées par Boursorama Banque. En revanche, 15€ seront facturés si le client n’effectue aucune opération durant un mois. Grâce à cette carte passe-partout, le détenteur bénéficie de toutes les assurances proposées par une carte Visa Premier et d’un accès gratuit à 1 000 salons VIP dans les aéroports. En somme, mieux vaut se renseigner sur les spécificités de chaque offre de la banque en ligne avant de se tourner vers une néo-banque. Chez Boursorama Banque par exemple, on peut bénéficier de plus d’avantages que l’on pourrait imaginer. En effet, elle met à la disposition de sa clientèle tous les produits proposés par les banques conventionnelles ainsi que des services non disponibles chez les néobanques :

  • Compte courant gratuit ;
  • Une prime de bienvenue de 80€
  • Livret d’épargne ;
  • Assurance-vie ;
  • Bourse ;
  • Crédits.

ING Direct : la formule Essentielle vient en renfort

ING n’est pas en reste dans cette rivalité avec les néobanques. Avec plus d’un million de clients à son actif, elle est la deuxième banque en ligne après Boursorama Banque. Deux formules sont mises à la disposition des clients :

  • ING Intégrale ;
  • ING Essentielle.

Cette dernière se rapproche plus des offres proposées par les néobanques. Elle inclut une carte bancaire Visa Classic ou Mastercard Standard à débit immédiat. Avec cette offre, les retraits sont plafonnés, tandis que la formule ING Intégrale propose des plafonds plus élevés. Si l’ING Essentielle est une formule assez simple, elle permet toutefois d’accéder gratuitement à des services basiques. De ce fait, elle ne constitue pas réellement une concurrente des offres internationales proposées par les néo-banques.

Fortuneo : la carte Fosfo pour les jeunes voyageurs

La carte Fosfo de Fortuneo a été lancée en octobre dernier et s’adresse à une clientèle internationale. Elle est notamment destinée aux jeunes étudiants ou travailleurs qui ont tendance à voyager souvent. L’ouverture du compte s’effectue en moins de dix minutes. Il suffit de fournir un justificatif d’identité pour boucler cette opération, ce qui est aussi le cas chez les néo-banques. En outre, la carte Fosfo donne la possibilité de payer et de retirer de l’argent à travers le monde, et ce sans frais. Un service d’assistance médicale ainsi qu’une assistance juridique sont octroyés à son utilisateur dans le cadre de leur voyage à l’étranger. Cette proximité constitue sans doute le principal point fort de Fortuneo. Comme chez Boursorama Banque, une inactivité de la carte pendant un mois est facturée à 3€.

Monabanq rejoint la course avec son compte Uniq+

Pour faire face à la concurrence actuelle, Monabanq a lancé sa gamme de comptes bancaires Pratiq, Pratiq+, Uniq, et récemment l’Uniq+. Parmi ces offres, cette dernière est la mieux adaptée aux voyageurs. Il s’agit d’une formule premium permettant de réaliser « gratuitement » différentes opérations bancaires à l’étranger. Accessible à 9€ et sans condition de revenus, le nouveau compte Uniq+ propose plusieurs services indispensables au quotidien :

  • Virements instantanés ;
  • Assurances ;
  • Dépôts d’espèces.

Monabanq compte défier les néobanques avec ses quatre nouvelles formules. D’ailleurs, l’offre classique Pratiq est accessible à 2€/mois et sans condition. De plus, elle permet de réaliser des dépôts de chèques en guichet automatique du CIC.